Revue de presse sur la transition énergétique, 10 mars 2017

À noter cette semaine: Gérald Fillion parle du mouvement Recycle ta Caisse. Le Ministère des Finances veut nous faire croire qu’Énergie Est est bon pour le Québec. Les citoyens s’organisent pour lutter contre les gaz de schiste. Un rapport du Sénat affirme que les cibles canadiennes de réduction des GES sont irréalisables.

Joignez-vous à nous pour célébrer la journée mondiale de l’eau et le dévoilement de notre tout nouveau site Web! (Voir la section « Passer à l’action de la revue de presse ou notre calendrier)

Bonnes nouvelles


Gaz Métro se lance dans l’énergie solaire aux États-Unis

Ici Radio-Canada | 7 mars 2017
La société québécoise Gaz Métro achète Standard Solar, une entreprise américaine qui se spécialise dans le développement, l’installation et le financement de systèmes solaires photovoltaïques, dans le cadre d’une transaction évaluée à 17 millions de dollars.

LIRE LA SUITE >>

Solar power growth leaps by 50% worldwide thanks to US and China

The Guardian | Adam Vaughan | 7 mars 2017
The amount of solar power added worldwide soared by some 50% last year because of a sun rush in the US and China, new figures show. New solar photovoltaic capacity installed in 2016 reached more than 76 gigawatts, a dramatic increase on the 50GW installed the year before. China and the US led the surge, with both countries almost doubling the amount of solar they added in 2015, according to data compiled by Europe’s solar power trade body.  Globally there is now 305GW of solar power capacity, up from around 50GW in 2010 and virtually nothing at the turn of the millennium.

LIRE LA SUITE >>

Éolien: la Caisse prête 90 millions pour un projet dans Chaudière-Appalaches

La Presse | La Presse Canadienne | 7 mars 2017
Le projet prévoit 46 éoliennes et devrait générer une puissance de 147 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation de plus de 25 000 foyers. Les modalités entourant le remboursement du prêt, annoncé mardi, n’ont pas été dévoilées. Dans le cadre d’un contrat, Hydro-Québec s’est engagée à acheter l’énergie produite par le site pendant 25 ans.

LIRE LA SUITE >>

 

Désinvestissement


Énergies fossiles : la Caisse doit-elle suivre l’exemple norvégien?

Ici Radio-Canada | Gérald Fillion | 7 mars 2017
Depuis plusieurs années, différents organismes et des politiciens demandent à la Caisse de dépôt et placement du Québec d’amorcer un mouvement de désinvestissement dans les énergies fossiles. Des groupes comme la Fondation David Suzuki et Recycle ta caisse veulent voir le « bas de laine des Québécois » vendre son portefeuille d’actions de producteurs de charbon, de pétrole et de gaz. Le groupe Recycle ta caisse affirme, en s’appuyant sur le rapport annuel de la Caisse en 2015, que la société d’État détenait (au 31 décembre 2015) des investissements de 466 millions de dollars dans des entreprises qui exploitent du charbon et de 7,9 milliards de dollars dans des sociétés productrices de pétrole et de gaz. La pétition, qu’endosse cet organisme, réclame un désinvestissement sur cinq ans. Des dizaines de fonds, entreprises et municipalités ont amorcé ce virage. Le plus grand fonds du monde, le fonds souverain de la Norvège, est très actif sur ce plan. Il vient d’ailleurs d’annoncer l’exclusion de 10 entreprises qui sont engagées dans le charbon, des sociétés pour qui cette ressource fossile représente plus de 30 % de leur chiffre d’affaires. Cela porte ainsi à 69 le nombre de producteurs qui se trouvent sur la liste noire du fonds souverain de la Norvège.

LIRE LA SUITE >>

NEW YORK: Barnard College Endowment to Divest From Climate Change Deniers

Bloomberg | Michael McDonald | 4 mars 2017
Barnard College’s board of trustees voted to divest from energy companies that deny climate change, putting into question the $286 million endowment’s relationship with its money manager Investure. The board approved the measure Saturday, saying the college will “distinguish between companies based on their behavior and willingness to transition to a cleaner economy.” In 2014, Investure lost a client, the Rockefeller Brothers Fund, which decided to divest from fossil fuel companies. Investure, founded in 2003 by former University of Virginia endowment head Alice Handy, manages money by pooling its clients assets rather than tailoring portfolios. Handy didn’t respond to an email or phone call seeking comment.

LIRE LA SUITE >>

Transport actif


BERLIN : Berlin Plans a New Network of Bike Superhighways

Citylab | FEARGUS O’SULLIVAN | 6 mars 2017
Twenty years ago, Berlin’s network of sidewalk paths marked it out as one of Europe’s best places to ride a bike. But as the German capital knows well, it’s not easy to keep a reputation as a bike-friendly city. Nowadays, Berlin looks decidedly behind the times compared to Amsterdam and Copenhagen, with its bike-lane network characterized by limited space and poor separation from cars and pedestrians. Thanks to plans being hammered out by Berlin’s lawmakers right now, that could all be about to change. At the heart of the plan lie 13 new bike superhighways, approved at the end of February. Narrowed down from an original list of 30, the first two of these new routes should begin construction by the end of 2017. As the “highway” title suggests, these won’t just be ordinary roadside paths. They will be completely segregated, unbroken longer-distance routes that will allow Berliners to get in and out of the city center much faster and more safely—without ever having to mix with cars.

LIRE LA SUITE >>

À Copenhague, plus de vélos que de voitures ! Un record exemplaire

Positivr | Axel Leclercq | 6 mars 2017
Si le monde a besoin d’exemples pour progresser, alors, qu’il tourne son regard vers Copenhague. L’an passé, la capitale danoise est devenue la première grande métropole du monde à compter plus de vélos que de voitures ! Lumière sur un record particulièrement enthousiasmant… Que Copenhague soit un paradis pour les vélos, ça, ça n’a rien de nouveau. La preuve, en 2015, un classement mettait déjà cette capitale européenne au premier rang mondial des villes « vélo friendly », devant Amsterdam et Utrecht (Nantes, première ville française du classement, occupant fièrement la septième place.)  Mais Copenhague n’avait visiblement pas l’intention de se contenter de ce titre honorifique. À en croire les chiffres donnés par le World economic forum, elle a même continué d’investir afin d’offrir toujours plus de place au vélo. Ces dernières années, elle a carrément mis 1 milliard de couronnes danoises (151 millions d’euros) sur la table. Objectif : améliorer les infrastructures existantes, construire de nouveaux ponts à vélos, faire en sorte que les cyclistes n’aient plus à lutter face aux voitures pour se faire une place en ville…

LIRE LA SUITE >>

Énergie Est


Bloc québécois : Ouellet mise sur l’opposition à Énergie Est

Ici Radio-Canada | Philippe-Vincent Foisy | 4 mars 2017
PRIMEUR – L’opposition à l’oléoduc Énergie Est sera la pierre angulaire de la campagne de Martine Ouellet. La candidate à la direction du Bloc québécois prétend qu’en cumulant les fonctions de députée indépendante et de chef de parti, elle parviendra à bloquer le projet. « Le fait de travailler sur deux paliers est un avantage considérable pour démasquer l’action des fédéralistes pour le pétrole », a-t-elle indiqué, parlant d’actions « transparlementaires ». Ses attaques sont principalement dirigées aux partis libéraux canadien et québécois. En 2015, lors de la campagne électorale, le Bloc s’en était pris au NPD de Thomas Mulcair. Les attaques de Mme Ouellet sont plus discrètes, notamment parce que le candidat à la direction du NPD, Peter Julian, a clairement indiqué qu’il s’opposera au projet.
LIRE LA SUITE >>

Énergie Est: ne laissons pas TransCanada nous endormir

Le Huffington Post | Jean-Michel Goulet | 5 mars 2017
Alors que l’évaluation d’Énergie Est est suspendue au Québec parce que TransCanada n’a pas respecté notre loi et qu’au Canada, le processus est remis à zéro suite au scandale de l’Affaire Charest, la multinationale albertaine continue son lobbyisme dans l’ombre pour nous enfoncer son pipeline dans la tête… Alors, que fait la multinationale albertaine? Désespérément à la recherche de partisans chez les élus, elle mandate deux lobbyistes pour une tournée du Québec: 22 députés, 8 ministères ainsi que 83 MRC et municipalités. Son porte-parole Louis Bergeron nous dit qu’il « ne cherche pas à faire changer des lois ni à obtenir des faveurs ». « Le but est d’écouter les questions et de partager de l’information sur l’évolution du projet », ajoute-t-il, lui qui sera accompagné de Richard Brosseau, un ancien employé de Jean Charest ayant travaillé pour lui sur le dossier du pétrole d’Anticosti en 2012. Voici ce que vous pouvez faire :

  • Envoyez des textes d’opinion dans les journaux et écrivez à vos élus
    Appuyer la Fondation Coule pas chez nous et participez à ses campagnes. Ils ont un plan de match pour les citoyens, les propriétaires et les municipalités
  • Parlez-en à votre famille et à vos amis
  • Partagez les trois vidéos de l’économiste Éric Pineault, auteur du livre Le piège Énergie Est
  • Suivez l’actualité dans la section dédiée au pipeline sur écoQuébec Info
  • Financez le CQDE, l’organisation qui mène la bataille juridique pour obliger les gouvernements à respecter leurs propres lois: ils ont fait annuler le projet de port pétrolier dans la pouponnière des bélugas et ils ont obligé le gouvernement PLQ à faire un vrai BAPE
  • Achetez la nouvelle bière de la Fondation Coule pas chez nous! Buvez-en une à la santé de notre majestueux fleuve Saint-Laurent menacé par le pétrole visqueux!
  • Impliquez-vous auprès du mouvement Stop Oléoduc et du RVHQ (ou le MEAC!!)
    Rejoignez les groupes Ensemble contre les sables bitumineux! et Non à une marée noire dans le Saint-Laurent sur Facebook

LIRE LA SUITE >>

Énergie Est serait bon pour le Québec, selon le ministère des Finances

La Presse | Denis Lessard | 3 mars 2017
(QUÉBEC) Le projet d’oléoduc Énergie Est aurait des retombées économiques importantes au Québec au-delà de la seule phase de la construction, estime le ministère québécois des Finances. Controversé, le projet de pipeline entraînerait une hausse de 4,3 milliards du PIB du Québec sur dix ans et viendrait consolider l’industrie pétrochimique, avec ses 50 000 emplois.
LIRE LA SUITE >>

Fracturation hydraulique


QUÉBEC: Gaz de schiste: les écologistes préparent un blitz

La Presse | Patrice Bergeron | 5 mars 2017
Opposés aux plans d’une société pétrolière albertaine qui veut relancer l’exploitation des gaz de schiste au Québec, les militants écologistes organisent un «blitz» dans les municipalités, afin de lui barrer la route. Les comités de citoyens sont sur le pied de guerre depuis l’annonce récente par l’entreprise Questerre de son intention de lancer des projets-pilotes dans les MRC de Lotbinière et de Bécancour. Ils veulent maintenant faire adopter un règlement par les conseils municipaux pour bloquer tout type d’activité reliée à l’exploration en vue de trouver des gaz de schiste et à l’exploitation des gisements. Ils visent ainsi à faire pression sur le gouvernement de Philippe Couillard. Le Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (RVHQ) dispose à cette fin d’un modèle de règlement municipal prêt à adopter, conçu par le comité de pilotage des maires,  qu’il distribue à ses membres. Le Comité Vigilance Hydrocarbures de la MRC de Lotbinière entend d’abord prendre d’assaut le prochain conseil des maires de la MRC, le 8 mars, à Saint-Agapit. Il invite les citoyens à se présenter en grand nombre pour inciter les élus à adopter le règlement.

LIRE LA SUITE >>

QUÉBEC: Élargissement de la zone de protection des sources d’eau : trois règlements adoptés sur la Côte-Nord

Ici Radio-Canada | François Robert | 28 février 2017
Port-Cartier, Natashquan et Anticosti figurent parmi les municipalités québécoises ayant adopté un règlement pour élargir la zone de protection des sources d’eau potable dans leur secteur. Le maire de la Municipalité de L’Île-d’Anticosti, John Pineault, fait partie du comité des maires qui pilotent cette initiative. « On a regardé les mesures qui sont en place, notamment au niveau des forages pétroliers et la proximité à laquelle ils peuvent se faire des sources d’eau potable. Ça n’a aucun bon sens. On demande une distance qui est vraiment déraisonnable, beaucoup trop proche par rapport à la technologie utilisée dans les forages aujourd’hui, où l’on peut descendre à la verticale et on vire et l’on peut aller jusqu’à deux kilomètres à l’horizontale », explique John Pineault.

LIRE LA SUITE >>

MARYLAND: Vote On MD Fracking Ban Scheduled For Friday

WCBC | 8 mars 2017
Last week in Annapolis hundreds of people rallied against allowing hydraulic fracturing for natural gas in Maryland. The rally was held, as lawmakers on a House committee were scheduled to vote on banning the process known as fracking. The panel ended up delaying a vote until Friday. While there is no question those opposed to fracking and in support of a permanent ban have made the loudest arguments, had the largest demonstrations and generated most of the headlines- there is also a substantial number of groups on the other side of the issue. Supporters say allowing the drilling could create jobs in western Maryland and that it could be done safely, because the state has created strong regulations. Brenda Smith is executive director of the Greater Cumberland Committee…

LIRE LA SUITE >>

COLORADO: Lafayette passes anti-fracking measure void of controversial direct action clause

Daily Camera | Anthony Hahn | 3 mars 2017
Lafayette’s City Council narrowly approved the anti-fracking « Climate Bill of Rights and Protections »  aimed at hobbling oil and gas operations within its borders on Tuesday night — however, the controversial direct action clause was removed late in Tuesday’s discussion. The 4-3 vote came before a crowd of more than 160 emotional citizens who crammed inside the makeshift council chambers at the city’s public library. The ordinance passed on first reading, however it was amended in the eleventh hour to strip it of its direct action clause, which would have essentially legalized acts of civil disobedience and non-violent direct action protest and would offer  unparalleled immunity from arrest or detainment…

LIRE LA SUITE >>

Anticosti


2017 sera une année importante pour Pétrolia

La Presse | Patrice Bergeron, La Presse Canadienne | 3 mars 2017
Pétrolia analysera dans quelques semaines les données recueillies par des instruments laissés dans les puits du projet Bourque, au sud de Grande-Vallée. Elle prépare aussi activement sa campagne de forage estivale à Anticosti, un projet controversé qui compte nombre d’opposants. Malgré les embûches et les réticences du gouvernement Couillard, Pétrolia est plutôt «optimiste» pour les travaux à venir. «C’est une année charnière pour Bourque et pour Anticosti», a fait savoir le directeur des affaires publiques de l’entreprise, Jean-François Belleau, dans une entrevue avec La Presse canadienne vendredi.

LIRE LA SUITE >>

Trans Mountain de Kinder Morgan


Alberta government seeks intervener status on Trans Mountain court case

World Pipelines | Stephanie Roket | 6 mars 2017
Alberta’s government is currently seeking intervenor status on any legalities over Kinder Morgan’s Trans Mountain pipeline expansion project. Premier Rachel Notley highlighted that Alberta will intervene in the legal challenges, stating: « We are comfortable with the process that has occurred up to this point and we want to make sure that new processes or new priorities don’t suddenly get injected as a result of judicial intervention.” Energy Minister, Marg McCuaig-Boyd, explained: “It’s important that we get these pipelines built, that we get shovels in the ground. We’re standing up for our industry. »

LIRE LA SUITE >>

Keystone XL de TransCanada


Keystone XL exempté de la directive protectionniste de Trump

La Presse | Mike Blanchfield | 3 mars 2017
La Maison-Blanche a offert de bonnes nouvelles aux partisans du projet d’oléoduc Keystone XL, suggérant qu’il pourrait être exempté d’une directive du président Donald Trump qui exige de l’acier américain pour tous les projets d’infrastructure aux États-Unis.

LIRE LA SUITE >>

Dakota Access Pipeline (DAPL) – Standing Rock


UN official again condemns Dakota Access for ignoring rights of Standing Rock Sioux

RT | 3 mars 2017
The Standing Rock Sioux Tribe was not properly consulted about the Dakota Access Pipeline’s construction, a UN official on indigenous rights says. The tribe’s opposition to the project led to months of protests that were marked by clashes with police. Victoria Tauli-Corpuz, the UN special rapporteur on the rights of indigenous peoples, said construction of the Dakota Access Pipeline (DAPL) over sacred tribal sites and through Lake Oahe, the Standing Rock Sioux’s water source, was conducted with a lack of respect to the tribe’s land rights. She said she is also concerned about how protests of the pipeline were met with aggressive police force. « My impression is that there was unnecessary use of force, » Tauli-Corpuz told the AP. « Anybody has a right to protest and express their opposition to what is happening. »

LIRE LA SUITE >>

Judge won’t stop construction of Dakota Access pipeline

ABC News | Blake Nicholson, Associated Press | 7 mars 2017
A federal judge declined Tuesday to temporarily stop construction of the final section of the disputed Dakota Access oil pipeline, clearing the way for oil to flow as soon as next week. The Standing Rock and Cheyenne River Sioux tribes pledged to continue their legal fight against the project, even after the pipeline begins operating. The tribes had asked U.S. District Judge James Boasberg in Washington to direct the Army Corps of Engineers to withdraw permission for Texas-based developer Energy Transfer Partners to lay pipe under Lake Oahe in North Dakota. The stretch under the Missouri River reservoir in southern North Dakota is the last piece of construction for the $3.8 billion pipeline to move North Dakota oil to Illinois.

LIRE LA SUITE >>

Climat


Climat: «Marée noire» au Louvre pour dénoncer le mécénat de Total

Libération | Alexandre Sheilds | 28 février 2017
Devant les portes encore fermées du Louvre, plusieurs dizaines de touristes venus du monde entier font la queue entre les boutiques du Carrousel. Disséminés dans la foule, une quarantaine de militants de l’association 350.org patientent. A l’ouverture des portes, ils se dirigent vers la Victoire de Samothrace. Les militants se sont donné rendez-vous aux pieds de cette statue de la déesse Niké pour alerter sur les effets du réchauffement climatique, que l’industrie des combustibles fossiles contribue à emballer.

LIRE LA SUITE >>

Contenir le réchauffement sous 1,5 °C sauverait la banquise arctique

La Presse | Agence France-Presse | 6 mars 2017
Limiter le réchauffement planétaire à +1,5 °C par rapport au niveau de la Révolution industrielle permettrait de sauver la banquise estivale de l’Arctique, estime une étude parue lundi dans la revue Nature Climate Change. En revanche, si le thermomètre gagnait 2 °C, la banquise n’aurait plus que 60 % de chance de survie l’été, ajoutent les chercheurs, James Screen et Daniel Williamson, de l’Université d’Exeter (Grande-Bretagne).

LIRE LA SUITE >>

Rapport du Sénat sur les GES: les cibles sont irréalisables

La Presse | Agence France-Presse | 7 mars 2017
Les émissions de GES du secteur pétrolier et gazier, soit le quart des émissions totales au Canada, sont trop importantes pour être compensées par une simple augmentation de la production d’énergies alternatives comme l’hydroélectricité, l’éolien ou le solaire, selon ce rapport sénatorial sur le secteur électrique. La baisse du volume de GES dans l’hypothèse où «toutes les voitures et tous les camions, les avions, les trains et les bateaux cesseraient immédiatement d’émettre» serait insuffisante pour atteindre la cible de réduction de 30% des émissions à l’horizon 2030, prise à la conférence climat de Paris. Pour respecter son engagement sur le changement climatique, le Canada devrait émettre 523 mégatonnes en 2030 contre 732 mégatonnes en 2014. Selon les projections du Sénat, les émissions vont au contraire grimper à 742 mégatonnes en 2030. «La réalisation de l’objectif fixé pour 2030 nécessitera un virage colossal des modes de production et des habitudes de consommation de l’énergie au Canada», selon le rapport.

LIRE LA SUITE >>

Divers


GEORGIE: Bill bans petroleum pipelines on Georgia coast

Savanah Now | Mary Landers | 6 mars 2017
Legislation that prohibits the construction of petroleum pipelines along the coast passed the state senate late last week. “(N)o permit shall be issued for any new petroleum pipeline or any extension within any area included within the Georgia coastal zone management program,” Senate Bill 191 states in part.

LIRE LA SUITE >>

Passez à l’action!


Lancement de notre nouveau site Web lors de la Journée mondiale de l’eau

BrouePub Brouhaha | 10295 Papineau (coin Fleury), Montréal H2B 2A1 | 22 mars 2017, 19hÀ l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le comité Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC) vous invite le mercredi 22 mars au lancement de son site web! com/ (en ligne dès le 22 mars). Venez nous rencontrer, découvrir nos actions, créer des alliances et échanger entre citoyens lors d’une soirée solidaire et festive! Nous profitons de la Journée mondiale de l’eau pour souligner l’importance de protéger notre eau potable. des projets de transport et d’exploitation des hydrocarbures. Allocation de la coalition Eau Secours, du Secrétariat international de l’eau suivi d’une prestation Sud Sud-Est, gagnant du Prix de la Fabrique culturelle du Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue, FRIMAT.

LIRE LA SUITE >>

CinÉco: Bikes vs Cars (avec sous-titres français)

Salle Marie-Thérèse Gauthier (C1.140) Collège Ahuntsic | 29 mars 2017
Le vélo, véritable outil de changement. Le film, qui assume, en chiffres et témoignages à l’appui, son combat contre l’hégémonie de la voiture donne la parole à ceux qui y résistent aux quatre saisons et aux quatre coins de la planète pour que le cycliste retrouve droit de cité. Dans le (rétro)viseur, l’exemple de Copenhague, où 40% des citoyens vont au travail à bicyclette, été comme hiver.

LIRE LA SUITE >>

 

Auteur : Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC)

Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville est un comité citoyen dont l'objectif est de mobiliser la communauté du quartier autour des enjeux environnementaux qui nous touchent. Nous nous intéressons entre autres aux dossiers du transport des hydrocarbures, des énergies vertes, de l'aménagement urbain ainsi qu'aux transports durables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s