Revue de presse sur la transition énergétique, 24 février 2017

À noter cette semaine: La Caisse de dépôt sollicitée est pour financer le pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan. Explosions et déversements de plusieurs pipelines. Le gouvernement recule sur la loi 102. Et pendant que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se prononcait à nouveau pour l’accord de Paris, les États-Unis voient un climat-négationiste à la tête de l’agence de protection de l’environnement (EPA)

Image: le RVHQ lance une campagne sur le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (PREP). Voir la section « fracturation hydraulique ».

Cliquez sur les titres pour voir le résumé. Cliquez ensuite sur la source sous le titre pour lire la nouvelle complète.

Bonnes nouvelles


Les énergies renouvelables pourraient faire épargner des millions $ aux mines

Journal de Montréal | Emy-Jane Déry | 19 février 2017
SEPT-ÎLES | Des chercheurs veulent faire épargner des centaines de millions de dollars tout en empêchant l’émission de centaines de tonnes de CO2 en convertissant les mines du Nord à l’énergie renouvelable. Plusieurs minières en milieu nordique ne peuvent bénéficier du réseau de distribution d’Hydro-Québec pour s’alimenter en énergie. Elles doivent avoir recours à des centrales thermiques qui créent de l’électricité souvent à partir de diesel.

OPEC reaffirms climate change pledge with UN cooperation deal

Energy Voice | Alan Sheilds | 21 février 2017
OPEC secretary general Mohammad Barkindo said the topical issue has the potential to “impact energy demand, overall energy mix and the future economy of oil”. But he said that OPEC nations were 100 per cent behind the UN’s Paris Agreement to reduce carbon emissions. Barkindo said: “Let me stress that OPEC not only welcomed the Paris Agreement on climate change from COP 21 and its early enforcement toward the end of 2016. “Our member countries played an important role in reaching the Agreement – and they will also play a role in its implementation. “All 13 OPEC member countries have signed the Agreement and all are in the process of ratifying it.

FINLANDE: Environment Minister: Finland carbon neutral by 2045

YLE | 21 février 2017
Last November, governments throughout the world signed on to the Paris climate accord to try and get a grip on their carbon emissions. The agreement was ratified by 132 countries, Finland among them. Now, Environment Minister Kimmo Tiilikainen claims the government could reach its target of becoming carbon neutral even earlier than the agreement estimates. Tiilikainen holds that Finland could meet the goals by the year 2045, meaning that the country would have a quarter of a century to achieve its goal after the Paris Agreement’s country-specific measures are set to begin in 2020. « Sweden has a similar schedule, » the minister says. « The Nordic countries could well develop their carbon neutrality together. »

Mobilité active


Pas toujours facile d’être piéton l’hiver

Le Devoir | Florence Sara G. Ferraris | 20 février 2017
Avec ses chutes de neige et sa température en yo-yo, l’hiver change complètement le visage de la ville. Changements qui transforment, à leur tour, la mobilité des citadins. Mais alors que pour la plupart des gens ces variations saisonnières demeurent anecdotiques au quotidien, elles peuvent devenir une importante source de stress pour ceux qui peinent à se déplacer sans une aide quelconque.

Désinvestissement

Le Devoir publie un cahier spécial sur l’investissement responsable samedi 18 février 2017


CAISSE D’ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS : Le nouveau REER sans pétrole fait des adeptes

Le Devoir | Pierre Vallée | 18 février 2017
Si on appartient à la catégorie de personnes qui souhaitent ardemment que la société, et par conséquent l’économie, se retire entièrement des énergies fossiles, on souhaite aussi que cela en soit ainsi pour ses investissements. Eh bien, c’est maintenant possible grâce au REER sans pétrole de la Caisse d’économie solidaire Desjardins.

Les technologies propres en manque d’investissements canadiens

Le Devoir | Étienne Plamondon Emond | 18 février 2017
Les entreprises de technologies propres ont besoin de plus de prêts et d’investissements canadiens en capital de risque pour croître. C’est l’un des constats qui émanent d’une étude réalisée par Cycle Capital Management et Technologies du développement durable Canada (TDDC), deux fonds d’investissement — le premier de nature privée et le deuxième financé par le gouvernement fédéral — spécialisés dans ce secteur.

MONTRÉAL: Cours et recherche se développent en investissement responsable

Le Devoir | Martine Letarte | 18 février 2017
L’investissement responsable est encore un concept nouveau dans l’histoire et en constante évolution, si bien que les départements de finance des universités québécoises et canadiennes commencent seulement à offrir de la formation dans le domaine. L’Université Concordia a été l’une des pionnières en 2015, et on y voit également foisonner la recherche pour permettre aux entreprises et aux investisseurs de mieux maîtriser les concepts et de savoir comment les intégrer dans leurs décisions au quotidien.

L’engagement actionnarial pour les nuls

Le Devoir | Étienne Plamondon Emond | 18 février 2017
En quoi consiste l’engagement actionnarial? Petite incursion dans une démarche fréquente, mais souvent incomprise, à travers laquelle la pression des investisseurs pour changer le comportement des entreprises est généralement exercée derrière des portes closes.

Nuage d’incertitude au-dessus des sables bitumineux

Le Devoir | François Desjardins | 18 février 2017
Les enjeux climatiques et la baisse des cours pétroliers ont déjà passablement embrouillé l’avenir des sables bitumineux, et ce n’est pas terminé, selon le Wall Street Journal, qui évoque l’annonce très prochaine d’un changement de cap chez ExxonMobil. Deux mois après le retrait complet du géant norvégien Statoil, un article du quotidien new-yorkais fortement repris vendredi laisse entendre qu’ExxonMobil pourrait confirmer « dans la prochaine semaine » que 3,6 milliards de barils devant être extraits au cours des prochaines décennies resteront enfouis. Question de coûts et de rentabilité. Si tel était le cas, le producteur américain viendrait allonger la liste des grands joueurs ayant décidé de modifier leurs plans.

SANTA-MONICA/CALIFORNIE: In solidarity with Standing Rock, City moves forward to cut ties with Wells Fargo

Santa Monica Daily Press | Kate Cagle | 16 février 2017
In a show of support to activists protesting the Dakota Access Pipeline, the Santa Monica City Council moved forward with plans to end the City’s banking relationship with Wells Fargo bank. The City currently has $1 billion in annual transactions with the bank, including deposits and payments, according to spokeswoman Constance Farrell. Santa Monica’s investment portfolio includes $4.6 million in Wells Fargo bonds.

Énergie Est


NPD: Peter Julian fera campagne en s’opposant à Énergie Est

Le Devoir | Mélanie Marquis – La Presse canadienne à Ottawa | 20 février 2017
Le député Peter Julian briguera la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) en faisant ce que le chef sortant, Thomas Mulcair, n’a jamais fait pendant la dernière campagne électorale : en s’opposant clairement au projet d’oléoduc Énergie Est. Le Britanno-Colombien lançait lundi soir à Sherbrooke sa campagne au Québec en compagnie de quatre membres de la députation québécoise qui se sont ralliés à sa candidature : Pierre-Luc Dusseault, Robert Aubin, Brigitte Sansoucy et François Choquette. Quelques heures avant de faire cette annonce, le député d’expérience parfaitement bilingue confirmait en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne qu’il ferait campagne contre le projet énergétique de TransCanada.

Enbridge CEO says Canada only needs two more export pipelines

BNN | Nia Willians, Reuters | 20 février 2017
Two new crude oil export pipelines will provide enough capacity to ship Canadian production to market until at least the mid 2020s, Enbridge Inc (ENB.TO) Chief Executive Al Monaco said on Friday, making clear his company’s Line 3 should be one of them. The Canadian government approved Enbridge’s Line 3 replacement project and Kinder Morgan’s (KMI.N) Trans Mountain expansion last November, while U.S. President Donald Trump invited TransCanada (TRP.TO) to reapply for a Keystone XL permit in January. TransCanada is also awaiting permits for its proposed Energy East project. If all four pipelines get built the 2.1 billion barrel per day surge in capacity would fast outpace industry forecasts of Canadian crude production growth of 850,000 bpd by 2021

CAPSULE VIDÉO: Vulnérabilité des usines de purification de l’eau en cas de contamination par les hydrocarbures

Action Environnement Basses Laurentides | Guy Coderre | 15 février 2017
Capsule vidéo sur les impacts d’un déversement d’hydrocarbures dans la région de Montréal ou à proximité.

Energy East Pipeline Process

 HI Buisness News | Yetun | 23 février 2017
“The new hearing panel assigned to review the Energy East and Eastern Mainline applications has voided all decisions made by the previous hearing panel,” the board said in a short release Friday. “These decisions will be removed from the official hearing record.” Previous decisions that have been rejected were; the determination that the application is complete; the list of participants; the list of issues to be included in the environmental assessment. The Eastern Mainline project that the previous panel was to decide on would run along the north shore of Lake Ontario. It was also rendered void.

Pourquoi le Canada importe-t-il encore autant de pétrole?

 Ici Radio-Canada | Laurence Martin | 23 février 2017
L’autre gros problème, c’est que les sables bitumineux de l’ouest du pays sont des gisements de pétrole lourd, alors que les raffineries du Québec et du Nouveau-Brunswick raffinent surtout du pétrole léger. D’où le besoin d’importer du brut léger des pays de l’OPEP ou des États-Unis. Même si le projet de pipeline Énergie Est allait de l’avant, le professeur en économie de l’énergie à l’Université d’Ottawa Jean-Thomas Bernard n’est pas certain que la quantité d’importations baisserait au pays. En effet, une offre plus grande de pétrole albertain dans l’est du Canada ne signifierait pas pour autant, selon lui, que les raffineries de Lévis, de Montréal et de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, voudront le transformer Pour M. Bernard, il est clair qu’Énergie Est servirait surtout à alimenter le marché mondial.

Fracturation hydraulique


QUÉBEC: Gaz de schiste à Bécancour? Non aux projets pilotes!

Huffington Post Quebec | Nicole Racine | 15 février 2017
Par leur contribution bénévole à plusieurs BAPE, à une EES et à des consultations du MERN, les opposants à la fracturation ont acquis une large somme de connaissances sur les méfaits de cette technologie à court et long termes. Nos voisins du Sud ont des centaines de milliers de puits et les études récentes basées sur les nombreuses années d’exploitation démontrent que la santé de la population est mise à mal, que les eaux finissent par être contaminées et le sol, par trembler. Que pourrait apporter de plus un projet pilote? Si ce n’est qu’un pied dans la porte? Les quelques redevances qu’on nous fait miroiter, valent-elles la baisse de la valeur des maisons voisines, les stress sociaux inévitables dans nos communautés et la perte de LA ressource destinée à prendre de la valeur? L’EAU ! Riches d’une ressource relativement abondante et le plus souvent gratuite, nous pourrions devenir collectivement des porteurs et acheteurs d’eau, d’une eau devenue rare et coûteuse… Sept Québécois sur dix ne veulent pas de cette industrie et les Bécancourois s’opposent dans la même proportion. Nos élus locaux, de Bécancour et de la MRC ont clairement affirmé leur opposition à la loi 106. Relevons-nous! Il est encore temps de racheter les droits (claims) accordés à un coût ridicule par un précédent gouvernement libéral. Osons négocier le départ de toutes les entreprises gazières et pétrolières. Le coût final pour la société n’en sera que plus avantageux.

PENSYLVANIE: Fracking Caused Pensylvania Earthquakes, New report confirms 

EccoWatch | Lorraine Chow | 20 février 2017
Earthquakes in Pennsylvania are usually rare but fracking operations triggered a series of small temblors in Lawrence County last year, officials at the state’s Department of Environmental Protection (DEP) announced in a Feb. 17 report.

Thousands of spills at US oil and gas fracking sites

BBC News | Matt McGrath | 21 février 2017
Up to 16% of hydraulically fractured oil and gas wells spill liquids every year, according to new research from US scientists. They found that there had been 6,600 releases from these fracked wells over a ten-year period in four states. The biggest problems were reported in oil-rich North Dakota where 67% of the spills were recorded. The largest spill recorded involved 100,000 litres of fluid with most related to storing and moving liquids.

QUÉBEC: En peu de mots, tout ce qu’il faut savoir sur le RPEP et sur la manière, pour une municipalité, de tenter de s’y soustraire

RVHQ | 15 février 2017
EN BREF : Pourquoi et comment se soustraire au Texte du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP). Explications in infographies. Adopté en juillet 2014 par le gouver- nement du Québec, le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) est un règlement provincial qui a préséance sur tout règlement municipal. Il prescrit (entre autres) les distances imposées entre les forages pétroliers et gaziers avec frac- turation hydraulique et les sources d’eau potable. Le RPEP impose une distance séparatrice horizontale de 500 mètres entre la tête du puits de forage et la source d’eau potable. Or : – La recherche a démontré que cette distance est insuffisante pour prévenir la contamination en cas de déversement de surface. – Cette norme fait abstraction du risque, pourtant bien réel, de remontée des contaminants vers les sources d’eau potable à partir des forages horizontaux qui courent sous la terre sur bien plus que 500 mètres.

Study Finds Connection Between Living Near Oil and Gas Development and Childhood Leukemia

DeSmog | Mike Gaworecki | 23 février 2017
With the rise of new technologies like fracking and horizontal drilling, oil and gas development in the United States has exploded over the past 15 years. As development expands, it’s also pushing ever closer into areas where people live. It’s been estimated that today more than 15 million Americans live within one mile of oil and gas development. The drilling process, of course, has the potential to emit toxic substances, including the carcinogen benzene, polycyclic aromatic hydrocarbons, and diesel exhaust, into the surrounding air and waterways. But researchers have long been trying to determine to what extent oil and gas drilling operations may threaten public health, particularly around cancer risk. However, new research suggests that childen living in areas of high-density oil and gas development may face increased risk of health impacts, namely a certain type of leukaemia, as a result of their exposure to pollutants associated with this activity. In some parts of Colorado where oil and gas development is especially concentrated, hundreds of oil and gas wells reportedly lie within one mile of residential areas. And according to a recent study, children and young adults who were diagnosed with acute lymphocytic leukemia were 4.3 times more likely to live within 10 miles of an active oil and gas well than kids with other types of cancer.

PL loi 102: Réforme de la loi sur l’environnement


Les projets autorisés par le ministère de l’Environnement sont moins inspectés

Le Devoir | 20 février 2017
Les inspections menées pour s’assurer du respect des conditions fixées pour les projets autorisés par le ministère de l’Environnement du Québec accusent une baisse de plus de 20 % depuis 2010, révèlent les données obtenues par Le Devoir. Le gouvernement Couillard entend maintenant réduire le nombre de projets qui nécessitent un certificat d’autorisation, mais les modalités ne sont toujours pas connues… Le SFPQ critique par ailleurs l’intention du gouvernement de réduire le nombre de projets qui nécessiteront un certificat d’autorisation. Dans le cadre du projet de loi 102, qui vise à réformer la Loi sur la qualité de l’environnement, le ministre David Heurtel a en effet prévu une réduction de 30 % des autorisations environnementales, qui devraient donc passer de 5000 à 3500 chaque année.

Valse-hésitation à Québec en matière d’accès à l’information

Le Devoir | 22 février 2017
David Heurtel réintroduit des mesures que le lobby patronal lui avait fait retirer de la première mouture du projet de loi 102. Revirement majeur dans le cadre de la réforme de la Loi sur la qualité de l’environnement : après avoir imposé des restrictions sur l’accès à l’information environnementale par un amendement au projet de loi 102, le gouvernement Couillard a changé d’idée mardi en réintroduisant des mesures de transparence inexistantes dans la législation actuelle.

Syndrome de la page blanche à l’Assemblée nationale

Le Journal de Québec | Charles Lecavalier | 22 février 2017
En raison de la grève des juristes, les députés débattent devant des cahiers explicatifs vides durant l’étude de la loi sur la qualité de l’environnement. Lorsque les députés étudient une pièce législative «article par article», ils s’assurent qu’elle ne contient pas d’erreur. C’est à cette étape que le parti gouvernemental et les partis opposition peuvent proposer des amendements. Or les cahiers remis aux députés, normalement préparés par les juristes en grève, sont pratiquement vides. Pour le péquiste Sylvain Gaudreault, la situation actuelle est inacceptable et risque de provoquer des bévues.

Keystone XL de TransCanada


New application, same route: TransCanada refiles in Nebraska to build Keystone XL pipeline

The Financial Post | Jesse Snyder | 16 février 2017
CALGARY • TransCanada Corp. on Thursday refiled an application to move ahead with its Keystone XL pipeline in the U.S. state of Nebraska, kicking off an approval process that is likely to be met with intense scrutiny.

Public divided over Keystone XL, Dakota pipelines; Democrats turn decisively against Keystone

The Pew Research Center | Rob Suls | 21 février 2017
About three-quarters (76%) of Republicans and Republican-leaning independents favor building the Keystone XL pipeline; about as many Democrats (74%) are opposed. Republicans’ views of the pipeline have changed little in recent years, but in November 2014 Democrats were divided (44% favored, 46% opposed). In March 2013, Democrats, by a 54% to 35% margin, favored building the Keystone XL pipeline.

Trans Mountain de Kinder Morgan


CAISSE DE DÉPÔT: Kinder Morgan reported in talks on $6.8B Trans Mountain pipeline financing

CBC News | Thompson Reuters | 17 février 2017
Kinder Morgan Inc. has begun talks with institutional investors including major Canadian pension funds and private equity firms to raise capital for the $6.8 billion expansion of its Trans Mountain pipeline project, according to people familiar with the process. Kinder Morgan has held discussions with Canada Pension Plan Investment Board, the Caisse de dépôt et placement du Québec and Ontario Teachers’ Pension Plan Board, three of the biggest Canadian pension funds, the people added. It was unclear whether talks with the three pension funds were still ongoing.

.

Dakota Access Pipeline (DAPL) – Standing Rock


DAPL Dispatch: Native American leaders call for D.C. march

The Taos News | Cody Hooks | 17 février 2017
Native American leaders of the resistance to the Dakota Access Pipeline (DAPL) have called for a massive march in Washington, D.C., following a flurry of decisions at the federal level that have paved the way for the final phase of construction on the controversial pipeline. On Jan. 24, President Donald Trump signed an executive memorandum directing the U.S. Army Corps of Engineers to “review and approve in an expedited manner … requests for approvals to construct and operate” DAPL. On Feb. 8, the corps granted the company behind the pipeline, Energy Transfer Partners (ETP), the final approval for the mostly finished project.

Investors Urge Banks To Support Rerouting Dakota Access Pipeline

Huffington Post | Michael McLaughlin | 17 février 2017
More than 120 investors with over $650 billion in assets in banks financing the Dakota Access Pipeline have called on the financial institutes to support the Standing Rock Sioux Tribe’s call to have the pipeline rerouted from Native American land. Citigroup, Wells Fargo, SunTrust Bank and BNP Paribas are among the 17 banks targeted in a letter signed by pension funds, asset management companies, and organizations. The signatories have a total of $653 billion in assets under their control.

North Dakota Senators Approve Bills Targeting DAPL Protests

Telesur | 19 février 2017
The proposed laws seek to criminalize and increase penalties for common protest practices used by the water protectors against the Dakota Access pipeline. At least three bills have been approved by North Dakota’s Senate in response to actions carried out by the Dakota Access pipeline protesters last year which saw violent confrontations between water protectors and law enforcement officials.

Autres pipelines


ALBERTA : fuite de 200 000 litres de pétrole léger d’un pipeline d’Enbridge

Ici Rado-Canada | 18 février 2017
Les opérations de nettoyage sont en cours sur un site industriel du comté de Strathcona à l’est d’Edmonton, après le déversement de quelque 200 000 litres de condensats, un type de pétrole léger obtenu à partir de gaz naturel.

TEXAS : Pipeline explosion felt 60 miles away

Khou | 15 février 2017
A natural gas pipeline [owned by Kinder Morgan] explosion and fire in Refugio shook homes up to 60 miles away early Wednesday morning. The flames from the explosion shot more than 200 feet into the air and could be seen from miles around. « The area was lit up as if it were daylight for miles around, » the Refugio County sheriff said in a statement. Heat from the fire could be felt a quarter of a mile away, according to the sheriff.

QUÉBEC: Un pipeline de Suncor responsable du déversement d’essence à Rimouski

Ici Radio-Canada | 21 février 2017
Un déversement d’essence a eu lieu mardi matin au quai de Rimouski. La fuite provenait d’une partie d’un pipeline de Suncor, situé près du quai dans un caniveau de béton souterrain. Suncor n’avait pas d’estimation quant au volume exact de la fuite mardi après-midi. Selon le porte-parole de Suncor, Dean Dussault, des employés préparaient la ligne en vue du déchargement d’un bateau. En inspectant l’endroit où sont situées les valves du pipeline, les employés ont senti une odeur d’essence. Après inspection, Suncor a déterminé qu’il s’agissait d’une fuite et a fermé la ligne.
Journal de Montréal | Agence QMI | 23 février 2017 C’est finalement 3700 litres d’essence dont une petite partie s’est retrouvée dans le fleuve.

Climat


Le réchauffement climatique, c’est ça aussi: les poissons étouffent dans les océans car il y a de moins en moins d’oxygène

News Monkey | Pauline Gilles | 21 février 2017
Le niveau d’oxygène présent dans les océans a chuté de 2% en 50 ans, à cause du changement climatique qui réchauffe les eaux. Cela peut te sembler presque rien à première vue, mais cette modification affecte l’habitat des poissons et menace leur survie, surtout les grandes espèces comme les thons et les requins.

Antarctica Is Undergoing An Extraordinary Melt

The Huffington Post | Reese Halter | 20 février 2017
Like a snowball released from the top of the mountain, gaining momentum as it descends, Earth’s record-breaking heat is melting Antarctica at a stunning rate. The area of sea ice surrounding Antarctica is the lowest since the inception of continuous record keeping began in 1979 and it’s still tumbling. Last year, all signs were pointing towards this shattering event. In May, 2016, the massive West Antarctic ice sheet began tearing apart. My colleagues sounded the alarm that the melting could destabilize enormous areas of ice, resulting in global sea rise of more than 10 feet.

Trumperies


Un climato-négationniste chargé de protéger l’environnement

Le Devoir | Alexandre Sheilds | 18 février 2017
Le Sénat américain, contrôlé par les républicains, a confirmé vendredi la nomination du climato-négationniste Scott Pruitt à la tête de l’Agence de protection de l’environnement (EPA). Une décision qui soulève de vives inquiétudes, notamment en raison des liens étroits qu’il a entretenus avec l’industrie des énergies fossiles. « Il est exceptionnellement qualifié », a fait valoir le leader républicain au Sénat, Mitch McConnell, tout en soulignant que M. Pruitt connaît les « conséquences » des politiques de l’EPA et qu’il saura établir un « équilibre » au sein de l’agence. L’ancien ministre de la Justice de l’Oklahoma est surtout connu comme un homme qui a entretenu des liens très étroits avec l’industrie des énergies fossiles tout au long de sa carrière. Il a d’ailleurs pris sa défense à de nombreuses reprises, notamment pour militer contre la réglementation environnementale

Passez à l’action!


PROJECTION DU MEAC: Pipelines, Pouvoir et démocratie

Collège Ahuntsic, Salon Marie-Thérèse Gauthier (C1.140) Mardi 28 février, 19h, entrée libre
Ce long métrage documentaire du réalisateur Olivier D. Asselin s’attache aux parcours de quatre individus qui, chacun ses tactique d’intervention, s’opposent au projet de pipeline Énergie Est de TransCanada. Explorant les multiples facettes du débat entourant l’expansion de l’industrie des sables bitumineux, ce film donne la parole à différents niveaux de pouvoir: médias, politiciens, lobbyistes, citoyens et militant discutent, débattent et s’engagent autour de l’avenir de l’environnement de pays et de la planète. La démocratie en documentaire. Organisé par Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville en collaboration avec le Comité d’action et de concertation en environnement du Collège Ahuntsic (CACE).

VIDÉO DE LA CONFÉRENCE: Projet de loi 102 et droit d’accès à l’information environnementale : Dangereux recul du ministre devant les pressions des entreprises

Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste | Conférence de Me Jean Baril
Conférence de Jean Baril donnée à l’UQAM le 9 février 2017.

PÉTITION: Power up Canada with renewable energy

Fondation David Suzuki
The global push for renewables is on, and it’s time for Canada to seize the opportunity to propel our energy economy to a stable and promising future. With dramatically dropping costs, renewable energy is becoming the best environmental energy choice and the best economic choice. Countries and companies all over the world are investing in renewables to secure a slice of this rapidly growing global market. Canada’s clean-tech sector is already the fastest-growing sector in our economy, generating well-paid jobs while fighting climate change. Let’s build on that success and help drive renewable energy forward in Canada! Tell the government that the global rush for renewables is on and we want Canada to be a part of it!

VIDÉO DE LA CONFÉRENCE: Projet de loi 102 et droit d’accès à l’information environnementale : Dangereux recul du ministre devant les pressions des entreprises

Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste | Conférence de Me Jean Baril
Conférence de Jean Baril donnée à l’UQAM le 9 février 2017.

PÉTITION: Sortons la Caisse du carbone!

Fondation David Suzuki et Recycle ta caisse
NON AU FINANCEMENT DU PIPELINE TRANS MOUNTAIN DE KINDER MORGAN! Les investissements de la CDPQ dans les énergies fossiles sont complètement incompatibles avec l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris et avec notre droit à un environnement sain et sécuritaire, et représentent en outre un risque financier inutile pour nous, épargnant(e)s québécois(es). De plus, dans son portefeuille d’actions, la Caisse détenait à la fin de la dernière année financière des actifs fossiles évalués à 8,4 G$. Si elle avait fait le choix de sortir des énergies fossiles en 2012, elle aurait pu générer dans les trois années suivantes un rendement additionnel de 7,1 G$ sur les marchés boursiers, selon le groupe de recherche Corporate Knights. C’est dire que les Québécois(es) ont perdu énormément d’argent ces dernières années dans ce secteur.

Auteur : Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC)

Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville est un comité citoyen dont l'objectif est de mobiliser la communauté du quartier autour des enjeux environnementaux qui nous touchent. Nous nous intéressons entre autres aux dossiers du transport des hydrocarbures, des énergies vertes, de l'aménagement urbain ainsi qu'aux transports durables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s