Moratoire disions-nous?

Voici quelques dates tirées de l’allocution de monsieur Brullemans lors de la conférence « Les hydrocarbures: ça a pas d’allure! » illustrant le parcours de ce moratoire avorté.

Autant vous le dire tout de suite, c’est dur à suivre:

Le 18 juin 2011, Madame Marois accompagnée de Martine Ouellet, marchent côte à côte en première ligne d’une manifestation contre les gaz de schiste, réclamant un Moratoire

Mais au fait, il y a un Moratoire oui ou non???

Et ben, apparemment oui! Le 24 septembre 2012, Gaz de schiste: Le patron de Questerre se veut rassurant, La Presse Affaires

Pourtant, déjà en juin 2012 Pétrolia et Québénergie confirment avoir reçu le permis de forage pour le puit Haldiman 4 à Gaspé.  En juillet 2012, Junex amorce des travaux de forage au puit Galt 4 à Gaspé et enfin Junex lance ses activités d’exploration pétrolière à l’île d’Anticosti

Quand donc, ce moratoire aurait pris naissance?

Et « puit » qu’arrive t-il?  Un moratoire ou non?

15 mai 2013 : Madame Marois annonce un moratoire, OUF! Madame Ouellet considère alors que les puits de gaz de schiste sont dangereux , dans les zones habitées où il y a des puits artésiens.

Bon, heureusement puisqu’en 2010, madame Normandeau nous disait qu’il n’y avait aucun danger!!! … (extrait) : «On s’emploie, avec l’Association pétrolière et gazière du Québec, à développer des outils de communication pour faire tomber un certain nombre de préjugés, explique la ministre. On s’emploie à ce que les citoyens aient accès à la bonne information. Par exemple, dans le domaine du gaz, les gens se demandent si on cause un préjudice aux nappes phréatiques lorsqu’on fait un forage. La réponse est non. Est-ce que les substances auxquelles on a recours pour forer sont polluantes? La réponse est non.»

23 mai 2013: Je ne sais pas vous, mais moi je ne comprends pas … Québec autorise la fracturation sur l’Îles d’Anticosti :

Ben quoi? Le 15 mai 2013, on annonce un moratoire sur le gaz de schiste… c’est quoi la fracturation? C’est pas inclus dans le « deal »? On aurait pu attendre alors, si on est pour l’avoir ce moratoire! Et puis, vous vous souvenez, en 2011 elles marchaient toutes deux à la manif contre les gaz de schiste!!!

Je suis près de démissionner là… Mieux vaux en rire… le 18 février 2014, on nous annonce des audiences pour le projet de loi 37 qui va « officialiser » un moratoire

Bref, on en parle depuis 2011 et ce n’est toujours pas arrivé, officiellement, en février 2014…

15 décembre 2014: le rapport du BAPE ne se montre pas favorable au développement du gaz de schiste, (extrait):  La commission a constaté qu’il n’était pas démontré que l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans les basses-terres du Saint-Laurent, avec la technique de fracturation hydraulique, serait avantageuse pour le Québec en raison de l’ampleur des coûts et des externalités potentiels par rapport aux redevances qui seraient perçues par le Québec. Également, d’autres préoccupations demeurent, entre autres, aux plans de l’acceptabilité sociale, de la législation ainsi qu’à l’égard de l’acquisition de certaines connaissances, notamment sur les ressources en eau.

16 décembre 2014: Un dernier soubresaut à cette trop longue histoire. En réaction à ce rapport du BAPE, le premier ministre, Philippe Couillard, affirme qu’il n’y aurait pas d’exploitation des gaz de schiste au Québec « Je crois de toute façon qu’il n’y a pas grand intérêt à développer cette ressource, uniquement sur le plan économique et financier. De toute façon, l’acceptabilité sociale n’est pas là », a-t-il déclaré à l’animatrice Céline Galipeau. « Actuellement, je ne vois pas l’intérêt de développer ça. »

Dans son message nous sentons bien que le ministre laisse entendre que ce développement ne peut se faire sans l’accord de la population et qu’il épouse les conclusions du BAPE. (extrait):  Le rapport soutient que l’acceptabilité sociale demeure un préalable incontournable en prévision d’une exploitation des gaz de schiste et invite le gouvernement du Québec à définir ce concept flou, qui nuit à l’atteinte de l’objectif.  …

Fin de l’histoire, le 19 décembre 2014, malgré l’affirmation du 16 décembre et le soudain intérêt pour l’acceptabilité sociale, le ministre Philippe Couillard ferme la porte … à un moratoire.: Il explique cependant que (extrait): « À ce moment-ci », l’industrie gazière et pétrolière a ni d’intérêt sur le plan économique ni l’appui de la population pour forer le sol québécois. « Ces deux critères doivent être réunis. Je ne vois pas cela se produire dans un avenir proche », a-t-il affirmé aux journalistes dans le hall de l’édifice Honoré-Mercier. » ainsi que (extrait); « Les entreprises détentrices de permis devront parvenir à un certain consensus social avant de lancer leurs opérations, a-t-il précisé. »